Japon II: Naoshima, Benesse House, Kyoto – De l’ultramoderne (attention, découverte) à la tradition

31 08 2010

 

« Un film Japonais s’articule généralement autour d’un conflit cornélien doublé d’une évasion impossible et panaché par un secret qui expliquerait tout mais qu’on ne peut trahir sous aucun prétexte etc. » R. Colasse.

Et oui, le Japon c’est toujours surprenant, souvent un peu torturé, dur à comprendre, mystérieux, paradoxal voire nimportenaouak. Un exemple: dans les villes il y a des zones non-fumeurs un peu partout. Alors que les restaurants sont souvent fumeurs. Conclusion: pour fumer, au lieu de sortir, on peut rentrer. Rentrer à l’intérieur fumer. Au passage, si l’on se risque à fumer dehors dans une zone non-fumeurs -ce qui ne viendrait jamais à l’idée d’un japonais, même le plus déviant- un policier s’approche de vous, s’excuse de vous déranger et vous tend une petite boîte en métal -un cendrier portatif- dans lequel il vous invite poliment et avec un sourire à écraser votre cigarette. 

Le Japon c’est policé à tous les sens du terme mais surtout au sens de civilisé, éduqué, poli, raffiné.

 

 Nous prenons une voiture de loc à Hiroshima et commençons notre périple autour de la mer intérieure du Japon. Et là il n’y a plus de gaijin (blanc) mais alors plus du tout. Et le GPS est tout en kanji, ce qui sera source d’un peu

Lire le reste de cette entrée »

Publicités