Phrase du jour

7 10 2009

Sur la plage à Progreso, Yucatan, Mexique.

Clémentine

« Papa, pourquoi ils ont mis du sel dans la mer alors que parfois le sel dans la mer, ça pique la peau? »

Papa (NDLR: ton légèrement supérieur, genre pédagogue qui sait)

« Mais ma chérie, personne n’a mis du sel dans la mer, il y était déjà. »

Clémentine

« Comment ça se fait alors qu’il y avait du sel dans la mer si on l’y a pas mis? »

Papa

« Ben c’est à dire que, (petit blanc), tu vois c’est depuis très longtemps qu’il est là et il est là parce que (gros blanc, parfois on se lance en espérant que ça vienne et ça vient pas) en fait il est là depuis des millions d’années. Si tu veux, on regardera sur internet…

http://www.pomms.org/pourquoi-l-eau-de-mer-est-elle-salee–053.html





Phrase du jour

2 10 2009
C'est à dire que c'est quand même une grosse pierre non?

C'est à dire que c'est quand même une grosse pierre non?

Alors qu’on était à Progreso, pas loin de l’endroit où la fameuse météorite ayant contribué à la disparition des dinosaures est tombée.

Clémentine: « papa, comment ils ont fait pour la ramasser la météorite? »





Chichen Itza, la ville blanche, EDRVM et self-downgrade pour terminer le Mexique

1 10 2009

Un matin à Chichen Itza

Un matin à Chichen Itza

Avant de partir de l’hôtel à Tulum, petites photos de Wapi,
P9250540

toujours wapi au Mexique

toujours wapi au Mexique

notre mascotte wapiti en peluche achetée au Canada et qu’on voulait photographier dans tous les pays. Mais à force de procrastiner, on a zappé les photos de Wapi au Canada…

Petite visite à Tulum par 35° et 95% d’humidité. A la limite de l’utilisation masque et tuba, comme dans un hammam trop chaud. Marrant comme quand on a froid, on a envie d’avoir chaud, quitte à avoir trop chaud et…Bref, visite d’1/2h, short and sweet mais c’est toujours très beau.

Tulum

Tulum

Et en plus il y a des iguanes, c’est-à-dire des attractions irrésistibles pour les filles absolument partout, ça passe mieux.

Lire le reste de cette entrée »





Surf, biosphère sans intérêt, cenotes et chauves-souris

25 09 2009
Clem Slater

Emilie Slater

Bon et ben c’est bien cool ici. Un peu plus une ambiance vacances que tdm du reste -si ça veut dire quelque chose- mais bien agréable quand même. Rythmé par les séances d’école en fonction du timing des averses, assez brèves mais très intenses. On a commencé par un truc nul de chez nul: du kayak dans une réserve écologique atteinte après 15 bornes de route défoncée. La réserve est sensée abriter des crocodiles, des jaguars, des tas d’oiseaux migrateurs… On n’a rien vu si ce n’est quelques frémissements de poissons à la surface de l’eau et un couple d’ospreys (balbuzard d’après le dico) devant leur nid. Comme nous étions à 2 par kayak, qu’il faisait bien chaud et que finalement il a fallu pagayer assez longuement, l’ambiance familiale en a brièvement souffert. Bref, super aprèm. J’ai connu des jours au boulot plus drôles.

On s’est heureusement  rattrapés depuis: bodyboard avec les filles, toujours dans l’eau à 28-29,
P9210513

snorkeling à Akumal dans un lagon. Visibilité moyenne mais des tas de poissons, y compris d’assez gros et surtout des tortues de mer géantes très gracieuses qui se laissent approcher à 2 cms avant de s’éloigner placidement.

Una tortuga à Akumal

Una tortuga à Akumal

Une journée complète passée dans un parc d’attractions aquatico-maya super bien fait à Xcaret.
Agrandir le plan

Doit être l’enfer en Décembre-Janvier mais comme on est en saison basse, très peu d’enfants (et pour cause, ils bossent) avec juste quelques thirtysomething. On a beaucoup aimé. Dans le genre, c’est le meilleur theme park que nous ayons jamais vu. Dauphins, tortues de mer géantes avec bébés, raies, bébés requins, descente de rivière souterraine à la sauce maya. Même la recréation du village du Yucatan n’était pas trop kitsch. Evidemment ce n’était pas authentique mais du coup c’était ’parfait’. Et le petit cimetière en particulier était très coloré et très joli. Et pis c’est tout.

 

Cimetière reconstitué à Excaret
Cimetière reconstitué à Excaret

P9220531

Le tout suivi par un dîner spectacle connu pour être le plus beau du Mexique (la vie au temps des mayas, le hockey où la balle en caoutchouc (en feu pour le spectacle, assez spectaculaire effectivement) doit passer par l’anneau de pierre avant que les perdants ne soient sacrifiés (mais avec respect), l’arrivée des colons espagnols, l’affrontement des religions, l’indépendance puis danses et chansons en costumes des principales provinces du Mexique avant le morceau de bravoure, la chanson de Luis Miguel ‘Mexico en la piel’  (voir post précédent).  A vous donner des frissons.

http://www.youtube.com/watch?v=hQirsttMUPg&feature=related

 Ce spectacle a donné lieu à une conversation intéressante avec le gérant de la posada (dont nous sommes les seuls clients depuis notre arrivée) qui m’a expliqué que la colonisation avait permis de faire passer ses ancêtres du néolithique à une civilisation moderne en quelques années (il est maya donc d’une civilisation très déclinante à l’époque de Cortes). Pour ceux qui lisent la rubrique International du Monde, il nous a aussi expliqué combien les mexicains avaient raté une occasion historique de réforme après l’accession au pouvoir de Salinas

  Un bain dans l’Atlantique sous des trombes de pluie chaude (ou comment vos enfants vous prennent pour un vrai héros à très peu de frais) et d’autres dîners les pieds dans le sable plus loin, on est allés qui plonger qui faire du snorkel dans 2 magnifiques cenotes (cavernes sous terre partiellement remplies d’eau que les mayas considéraient comme étant les portes d‘entrée pour le monde des ténèbres ou l’au-delà)
Vraiment magnifique.
Cenote Dos Ojos
Après la descente sous terre via une échelle rouillée comme il faut et s’être équipé, les seuls bruits étant ceux des chauve-souris, il ne faut pas être trop claustro (car souvent on ne peut pas remonter direct à l’air libre et on nage parfois dans des boyaux étroits) entre stalactites, mites et colonnes mais c’est aussi beau qu’impressionnant. Et beaucoup plus grand qu’imaginé. Saison basse oblige, j’étais tout seul avec l’instructeur (à la fois débonnaire et sérieux, comme il faut) dans un top de la plongée mondiale. Seul petit bémol: temps couvert qui anéantit les festivals de lumière dans les parties semi-ouvertes. Mais visibilité à 200m quand même. Trouvé peu de photos rendant grâce à cette expérience. Et comme dans le même temps Caroline et les filles se sont régalées avec le snorkel et la tyrolienne qui arrive dans l’eau, tout le monde était ravi ce soir.
Demain, départ pour la grande pyramide à Chichen Itza. La bise.





Une fois n’est pas coutume

24 09 2009

sombrero
Je recycle partiellement un post fait chez Lolo dans un endroit sanctuarisé sur le web, http://www.topito.com  car le thème (Top 10 des raisons d’être français) m’y invitait.

Les mexicains sont vraiment FIERS d’être mexicains et dès qu’on épure cette notion de pseudo-supériorité…c’est extrêmement sympathique. Vraiment. Les plus sceptiques d’entre vous auraient été conquis hier à Excaret par la reprise du ‘Mexico en la piel’ de Luis Miguel* (un peu leur Johnny à eux dans un genre différent). A vous rendre jaloux. Vraiment. Parce que de plus loin, on a l’impression que chez nous cette idée a été confisquée par une minorité et donc rejetée par la majorité. Alors que ce serait vraiment top de pouvoir être fier d’être français. Vraiment, pas juste en chantant une Marseillaise guerrière avant un match (de rugby, pas de foot de peur qu’elle ne soit sifflée)

Et puis
1. Si ils ont les seins de Selma Hayek, nous on a effectivement 7. (les seins d’Emmanuelle Béart) (refaits mais bon cette couverture de Elle, quand même…) et plein d’autres; quand j’y repense ça m’émeut.
2. Au Stade Aztèque, c’est le Brésil qui est devenu champion du monde, alors qu’au stade de France, qui qu’est devenu champion du monde contre le Brésil?
3. Avec un volume mâle moyen de 1,5m*1,5m*1,5m, nous, kikonsoit on peut se réjouir d’avoir eu Du Guesclin, le Duc de Guise, De Gaulle et Yannick et Joakim Noah.
4. OK ils ont eu Diego Rivera et Frida Kahlo mais d’une part elle portait moustache et d’autre part ils ont inventé l’impressionisme peut-être?
5. OK Octavio Paz (pas lu) et Carlos Fuentes (lu un bouquin², excellent) mais Pablo Neruda, Gabriel Garcia Marquez et Mario Vargas Llosa, c’est pas tombé loin mais c’est quand même pas eux alors que nous on a quand même Gérard de Villiers, San Antonio et Brigade Mondaine. Toi qui pense à Cervantès, affrête une caravelle.
6. Ils ont le 3eme homme le plus riche du monde avec Carlos Slim mais nous on a Nanard Arnault, les François Pinault et surtout les Bettencourt-Banier.
7.Ils ont des pyramides où on pratiquait les sacrifices humains; on a la Tour Eiffel et le 93 rue Lauriston.
8. Vous avez déjà vu un mexicain sur des skis?
9. Ils ont ‘Mexico en la piel’ et ‘Besame mucho’ (peut-être la plus belle chanson du monde, je suis sérieux http://www.youtube.com/watch?v=Esdl_3kKSBk); nous on a Douce France, cher pays de mon enfance (où est la police avec les lettres barrées?) On a aussi plein de chansons top comme ‘A la clairefontaine’ (sérieux), Antisocial (moins mais j’ai crié dessus comme tt le monde), Ne me quitte pas (fume, c’est du belge), je suis venu te dire que je m’en vais et bien d’autres. Bref, on les explose. Marrant comme on plaisante moins avec la musique.
10. Même la star ac et la nouvelle star déchirent gentiment leurs telenovelas.
11. Comme nous, ils ont perdu toutes leurs guerres contre l’ennemi héréditaire. (Hastings, on va pas se la raconter, il était Normand le Guillaume).
12. Comme couvre-chef ridicule, on a le béret mais ils ont quand même le sombrero.
13. La moitié de ce qu’on mange n’a pas été inventé par les ricains.
14. Le X de Mexico c’est bien un ‘iks’, pas un ‘rri’ quand même.

Bref, si ils peuvent être fiers d’être mexicains -et ils ont bien raison- on devrait tous être bien fiers au fond d’être français.
Dont acte.

* Du coup on a acheté le CD et on se passe le morceau en boucle, renommé ‘la chanson Merriico’ par les filles.
² Les veines ouvertes de l’Amérique latine





Phrase du jour 21.9.09

23 09 2009

Emilie: Moi j’aime bien ici. C’est mieux qu’à Paris. Ici il y a des petits hôtels avec des jolies fontaines et des grenouilles. A Paris y’en a pas.





La grippe ou la bise mexicaine

21 09 2009

tdm09 003

Un grand classique des voyages nous attendait à l’aéroport de Cancun: le bagage manquant. Celui avec les maillots de bain and co. Du coup, le lendemain quelques courses dans la rue commerçante de Tulum (mega smiley pour ceux qui connaissent) pour les filles qui se retrouvent déguisées en petits garçons avec leurs shorts jaune et bleu. Mais pas pour les parents , donc petit bain dans le golfe du Mexique en shorty pour jf (coup de bol, un CK noir très seyant. Appréciation toute personnelle) et Caroline se fait en solo un concours de t-shirt mouillé (video disponible sur jfdorcel.com; à 4,99$ la minute c’est cadeau)

Sinon, la riviera maya (à Tulum en l’occurrence), c’est très beau; encore plus que dans mes souvenirs de l’époque duty free de Miami. La zone est un peu sinistrée par les deux coups successifs de la influenza (gripe) porcina et de la crisis economica: tx d’occupation dans les hôtels à 40%, les tarifs se négociant à -50 (sauf pour les 2 premières nuits réservées de Paris au tarif normal œuf corse…) Bref, il n’y a personne et du coup on va se régaler. Au programme, à part les pyramides et un peu d’archéo light quand même, baignades dans le golfe (l’eau est à 29°, véridique), un parc aquatique genre Disney chez les mayas très bien fait, nage avec les dauphins et dans une rivière souterraine incluses, et plongée ou apnée selon les individus dans les cenotes (cavernes à ciel ouvert magnifiques), visite d’une bio-sphère etc

Rencontré par hasard à l’aéroport mon ancien conseiller financier de l’époque, relocalisé à Cancun depuis 7 ans, qui va nous renseigner davantage sur des bons plans, après son premier conseil top: le restaurant Ana y Jose où on dîne à la chandelle les pieds dans le sable d’excellentes crevettes à la coriandre et mérou au tamarin. Vraiment succulents. Terriblement romantique avec les princesses…

Sinon, grand plaisir de reparler espagnol où j’alterne entre « hé je me débrouille! » et «  quel mauvais! »

Et en plus, comme ‘prévu’, le bagage manquant est arrivé avec seulement 24h de retard. Du coup ce soir, c’est fête: dos margaritas por favor.

Y feliz cumpleanos Emilie.

Le gâteau d'anniversaire d'Emilie, fait par Tim, le super chef de Clayaquot tellement kids-friendly que Clémentine est tombée éperdument amoureuse de lui. Après, on est revenu sur papa. Ou Victor. Ou Alexandre.

Le gâteau d'anniversaire d'Emilie, fait par Tim, le super chef de Clayaquot tellement kids-friendly que Clémentine est tombée éperdument amoureuse de lui. Après, on est revenu sur papa. Ou Victor. Ou Alexandre.

En fait ça c’était au McDo en face de l’hôtel près de l’aéroport à Vancouver. [Avant que vous ne grinciez des dents, les filles ont adoré ;)]

La vue au réveil ce matin

La vue au réveil ce matin

La 1ere sieste de Clémentine au Mexique. Pardon de vous imposer ce moment de tendresse mais sincèrement, elle était vraiment trop belle.

La 1ere sieste de Clémentine au Mexique. Pardon de vous imposer ce moment de tendresse mais sincèrement, elle était vraiment trop belle.

Sinon j’aime bien le Dilbert du 20 Septembre http://dilbert.com/strips/