Cambodge II: Angkor. Des temples oui mais quels temples!

26 04 2010

Avertissement: comme j’ai joué à faire de la ‘photo d’art’ avec les temples les plus photogéniques du monde, la page est lourde. Si elle ne se charge pas, appuyez sur F5 ou bien changez de fournisseur d’accès.

Comme souvent, mais c’est particulièrement vrai à Angkor, les visites appartiennent à ceux qui se lèvent tôt. Pour deux raisons dont chaque est suffisante seule:

Lire le reste de cette entrée »





Cambodge I: Khmer (rouge ou non), Camping,

23 04 2010

Bon il faut le reconnaître, ce post s’est pas mal fait attendre mais vous verrez par la suite, comme vous, on a été pas mal occupés, avec ou sans connexion sur l’eau en Thaïlande et en trek au Népal. On espère que ça valait le coup d’attendre…Et en tous cas on vous embrasse. Fort.

Affiche de l'administration française au Cambodge, circa 1863-1953

  

Leur vertu est en général très fragile et leur vénalité toujours grande

Après avoir traversé le no man’s land entre le Laos et le Cambodge avec les bagages puis passé la frontière, nous sommes dans le Nord-Est du Cambodge, en direction d’une province un peu délaissée par les touristes –Angkor et Phnom Penh ne sont pas du tout par là-, le Ratanakiri.

On les comprend un peu parce que il fait très chaud (entre 37 et 39°) en cette fin de saison des pluies et en plus les pistes sont un peu défoncées. Ils sont en train d’en enrober une partie (cette route fait la jonction entre le Cambodge et le Vietnam) mais ce sera prêt vers 2014…  

En attendant, ça donne un sentiment d’éloignement et de rareté à ce qu’on fait là-bas.  

Lire le reste de cette entrée »





Conversation du jour

23 03 2010

Après avoir passé la nuit sous la tente sur l’île d’un fleuve dans la province de Ratanakiri, NE du Cambodge, inutile de dire qu’il n’y avait pas grand monde,

– jf à Caroline: « Dans trois jours, la civilisation… » [NDLR: à Phnom Penh]

– Emilie: « C’est quoi la civilisation? »

– jf: « La civilisation, c’est quand on peut commander un expresso ou un capuccino »

– Caroline: « hehe et aussi quand il y a des routes, des magasins avec des vitres, des hôpitaux, des écoles… »

– Emilie, après un moment de silence: « Ah oui, je sais, la civilisation c’est quand l’hôtel ne pue pas comme avant-hier. Avant-hier il puait dans la chambre et il puait aussi à l’extérieur. »