Si vous avez raté des passages, un best of en photos – Director’s cut – Première Partie

18 11 2010

 Dans l’ordre chronologique.

En revoyant ces photos, on s’est dit: quel plaisir, quelle chance…

En espérant que cette invitation au voyage vous plaise ou vous inspire.

A la prochaine.





Wapi au Chili

22 10 2009
Mais les wapitis ça a pas de peignoir!

Mais les wapitis ça a pas de peignoir!

Wapi dans le désert de l'Atacama

Wapi dans le désert de l'Atacama





Désert de l’Atacama: farmolto et plaisir de vivre

22 10 2009
Ciel d'orage sur l'Atacama. N'importe où ailleurs il aurait plu après.

Ciel d'orage sur l'Atacama. N'importe où ailleurs il aurait plu après.

bb lama

bb lama

Un autre coucher de soleil dans l'Atacama. Depuis combien de temps n'avais-je pas regardé le soleil se coucher?

Un autre coucher de soleil dans l'Atacama.

 

 

Puisque la frontière chilienne est une vingtaine de kms plus loin, nous passons une seule frontière dans le van de l’hôtel qui est venu nous chercher et commençons une courte descente qui nous fait passer de 4500m d’altitude à 2500m au Chili, dans le désert de l’Atacama, un des endroits les plus secs du monde (environ 2 cms de pluie par an.) En chemin, on passe à coté de l’ALMA project, le télescope le plus puissant du monde qui sera opérationnel en 2012. Cofinancé par les U.S., l’UE, le Japon et quelques autres, c’est un projet incroyable (vraiment, même les véhicules pour transporter les antennes sont sur-mesure et dingues. Si vous aimez Discovery channel, c’est ici http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:GHaFG1rZfXy7yM:http://www.nro.nao.ac.jp/alma/E/whatsnew/img/transport_group.jpg)

 

mis dans cette région qui a les cieux les plus dégagés du monde, une autre manière de dire qu’il y fait quasiment toujours beau et très sec donc peu de nuages qui bloqueraient la visibilité.

[L’hôtel Explora où nous sommes a d’ailleurs un très bon télescope. Malheureusement les nuages sont arrivés dans les deux dernières après-midi de notre séjour et donc notre leçon d’astronomie a été reportée puis remplacée par un cours avec aides visuelles qui m’a fasciné mais qui a rasé les filles de très près. Dommage pour la croix du Sud et Orion (las tres Marias)]

Passage de douane à San Pedro de Atacama donc, assez musclé avec fouille de tous les bagages, la Bolivie étant une des plaques tournantes des narcos et le Chili ne plaisantant pas du tout avec les importations de substances prohibées puis arrivée dans un EDRVM, moins pour le charme que pour tout ce que nous y avons fait. [NDLR Avec 10j de recul, c’était vraiment topissime]

Le ton est donné par le barbeque chicos du 1er soir: une grange semi-couverte, 2 moutons, un petit orchestre, du bon vin chilien, quelques danses et c’est parti. Lire le reste de cette entrée »