Si vous avez raté des passages, un best of en photos – Director’s cut – Première Partie

18 11 2010

 Dans l’ordre chronologique.

En revoyant ces photos, on s’est dit: quel plaisir, quelle chance…

En espérant que cette invitation au voyage vous plaise ou vous inspire.

A la prochaine.

Publicités




Cameroun II: Hippos, le coup de la panne, « Les blancs ont des montres mais ils n’ont pas le temps », teuf façon rock star et ils sont où les éléphants ?

7 01 2010

 

Cela fait deux mois que nous n’avons pas vu la pluie. Depuis l’Amazonie. Sans qu’elle nous manque trop en fait.

Au retour, on se régalera à revoir Kirikou. Car ce dessin animé capture de façon très simple mais absolument parfaite la quintessence de la vie dans les villages africains tels que nous les avons vus : les jolis habits colorés, le pilage des céréales, les allers-retours au puits avec les jarres sur la tête, les cases rondes ou carrées avec leurs toits en herbe séchée, les travaux dans les champs etc.

A l’atterrissage à Maroua après escale à Yaoundé, Pierre vient à notre rencontre. C’est un corse sympathique d’une cinquantaine d’années qui  vient de reprendre le campement où nous devons dormir ce soir-là. Il n’aurait pas dû être à notre arrivée car il partait faire l’approvisionnement de son restaurant à Douala mais quinze ‘officiels’ Lire le reste de cette entrée »





Cameroun I: Les mange-mille, l’Afrique c’est folklorique, effort/gratification

19 12 2009

 
 

Samuel, vraiment besoin d'inciter les jeunes camerounais à boire?

Au Cameroun, les policiers sont appelés  ‘mange-mille’. Parce que pour se dépétrer de leurs griffes lorsqu’ils vous arrêtent, il faut leur glisser un billet de 1000 CFA (1,5€)  Pas cher finalement mais comme dirait l’autre, c’est le principe.

Voilà pour l’accroche du post. Maintenant,  dans le cadre de la directive transparence qui s’applique à ce blog, il faut avouer qu’on ne sera pas tous fâchés de quitter le Cameroun après 3 semaines et l’Afrique occidentalo-centrale après 5 semaines. Le Cameroun d’abord parce que on a eu l’impression –surtout dans l’Ouest- qu’on vivait un voyage particulièrement inconfortable (longues heures de route sur pistes et routes défoncées,

Ben oui quoi? Quand il y a des longues heures de route...

hôtels –appelés avec une certaine pertinence ‘campements’- pourris de chez pourris, Lire le reste de cette entrée »