Japon II: Naoshima, Benesse House, Kyoto – De l’ultramoderne (attention, découverte) à la tradition

31 08 2010

 

« Un film Japonais s’articule généralement autour d’un conflit cornélien doublé d’une évasion impossible et panaché par un secret qui expliquerait tout mais qu’on ne peut trahir sous aucun prétexte etc. » R. Colasse.

Et oui, le Japon c’est toujours surprenant, souvent un peu torturé, dur à comprendre, mystérieux, paradoxal voire nimportenaouak. Un exemple: dans les villes il y a des zones non-fumeurs un peu partout. Alors que les restaurants sont souvent fumeurs. Conclusion: pour fumer, au lieu de sortir, on peut rentrer. Rentrer à l’intérieur fumer. Au passage, si l’on se risque à fumer dehors dans une zone non-fumeurs -ce qui ne viendrait jamais à l’idée d’un japonais, même le plus déviant- un policier s’approche de vous, s’excuse de vous déranger et vous tend une petite boîte en métal -un cendrier portatif- dans lequel il vous invite poliment et avec un sourire à écraser votre cigarette. 

Le Japon c’est policé à tous les sens du terme mais surtout au sens de civilisé, éduqué, poli, raffiné.

 

 Nous prenons une voiture de loc à Hiroshima et commençons notre périple autour de la mer intérieure du Japon. Et là il n’y a plus de gaijin (blanc) mais alors plus du tout. Et le GPS est tout en kanji, ce qui sera source d’un peu

d’impatience parfois mais surtout de beaucoup de fous rires lorsque pour relever le challenge d’être son propre conducteur,

Table de désorientation - GPS vintage

 

nous étions parfois obligés de prendre littéralement en otage un local pour qu’il rentre notre prochaine destination dans le GPS.

 

Et en se promenant en voiture, on se rend compte que finalement, le Japon n’est pas très beau. Au sens où c’est une civilisation très industrielle et que ça laisse des traces.

Le Japon c'est aussi ça

Mais en revanche, si on zoome, on arrive à trouver de nombreuses poches de nature sanctuarisée ou bien d’endroits tout simplement merveilleux. Benesse House sur l’île de Naoshima

en est un. Un EDRVM (Endroit de rêve vraiment magique, ça faisait un bail qu’on n’avait pas employé l’acronyme) spectaculaire. Sur Naoshima, une société japonaise spécialiste de l’éducation qui détient Berlitz a créé une fondation et confié à Tadao Ando le soin de construire un hôtel-musée dans lequel et autour duquel exposer de l’art contemporain.

 

Nous y avons passé un moment merveilleux, artistique et allez j’ose le mot, un peu spirituel aussi. Comme en plus le temps n’aurait pu être plus approprié,

tout le monde y a trouvé son compte.  

La courge emblématique de Benesse House

 

Une balade unique, dans le musée avant d’aller dîner,

dehors au milieu des sculptures après le petit-déj le lendemain matin et au milieu des différents bâtiments reliés par un drôle de petit funiculaire-ascenseur.

Et à coté, en plus, il y a le Chichu art museum, également construit par Tadao Ando où on trouve dans un espace incroyable des Nymphéas de Monet, une installation de James Turrell et surtout une sculpture de Walter de Maria dans un espace fabuleux. Photos interdites mais j’ai trouvé ça sur internet.

 

Walter de Maria

 

Après avoir quitté avec regret cet endroit inoubliable, nous rendons la voiture et prenons le shinkansen pour Kyoto.

Au Japon, si vous dit que la voiture 12 s'arrêtera devant la marque, elle s'arrêtera pile devant la marque. Toujours.

 

Une ville incroyable qui mérite pas mal de jours tant il y a de temples bouddhistes,

Euh ce serait pas shinto ça plutôt avec son torii?

 

sanctuaires shinto

Fushimi Inari

Magasin de baguettes

Ca c'est de la niche. Saisonnière en plus.

et de jardins merveilleux à découvrir.

 

 

Mais avec les temples, sanctuaires et jardins zen sans aire de jeux, on arrive vite à l’overdose pour les enfants. (Papa, s’il te plaît, pas ENCORE un temple…) Pendant que Caroline faisait l’école j’ai donc fait quelques visites seul. Les images valant mille mots sur ces visites (et accessoirement comme je suis un peu à la bourre), je vous laisse découvrir ces clichés avant de vous emmener sur des sentiers moins battus avec le prochain post.

Bambouseraie

Zen

 

 

Pavillon d'or

 

 

Pas de sot métier même pour les ninjas

Publicités

Actions

Information

One response

1 09 2010
cathy nivez

Mille mercis pour ces mille jardins, souvenirs, points de vue….
Ca me rappelle aussi plein de bons souvenirs (c’est marrant, on a fait exactement les memes photos dans le jardin de Benesse House avec Niki de St phalle). j’ai même l’impression qu’on a occupé la même chambre 😉
Quel bô voyage !
Profitez…
La bise de la French Riviera

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :